Partenariat ANINF-IAI sur le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication au Gabon.

L’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF) et l’Institut Africain d’Informatique (IAI) ont signé ce lundi 22 mai 2017, un protocole d’accord visant à matérialiser l’initiative gouvernementale consistant à accompagner les établissements d’enseignement supérieur dans leur processus de développement en vue d’en faire des pôles d’excellence, notamment en matière de TIC pour ce qui est de l’IAI.

Cette initiative vise essentiellement la redynamisation de la formation des jeunes aux métiers du numériques afin de répondre aux besoins de l’État Gabonais en matière de TIC mais aussi la facilitation de l’insertion des jeunes diplômés en quête du 1er emploi, en les introduisant dans le monde professionnel, par le biais des différents projets informatiques de l’administration gabonaise et des sociétés privées.

Souhaitant la bienvenue à l’assistance, Madame Binta-Fatouma KALMÉ n’a pas manqué de relever l’aspect « symbolique et émotionnel » de cette cérémonie, car s’inscrivant dans une dynamique de confiance renouvelée entre les deux partenaires. Pour la Directrice Générale de l’IAI, les différents efforts consentis ces dernières années par le Président du Conseil d’Administration à travers la matérialisation progressive du Programme de restructuration permettent d’ « envisager sereinement l’avenir de l’Institut ».

Pour sa part, S.E Alex Bernard BONGO ONDIMBA, Président du Conseil d’Administration de l’IAI et par ailleurs Directeur Général de l’ANINF, a confirmé l’ambition des plus hautes autorités gabonaises de s’appuyer sur l’ « utilisation des TIC comme levier de modernisation de tous les secteurs d’activité, notamment l’administration publique ». A cet effet, il est plus que nécessaires pour les établissements d’enseignement supérieur d’harmoniser leur formation aux besoins des entreprises et administrations, a-t-il précisé. Cela passe donc par la mise en place de plusieurs partenariats tels que celui à l’ordre du jour ; L’ANINF, vecteur du développement numérique au Gabon, est donc pleinement impliqué dans le domaine de la formation aux TIC.

Présenté par les deux parties comme «un partenariat gagnant-gagnant », cet accord devrait revitaliser le développement des TIC au Gabon.